Voyage en République Dominicaine : au-delà des plages, des richesses naturelles à découvrir

Voyage en République Dominicaine

Comment raconter la République Dominicaine sans évoquer ses longues plages de sable fin bordées de cocotier et sa mer translucide ? Pourtant, bien d’autres richesses naturelles restent à découvrir au-delà de ses paysages paradisiaques. Suivez le guide et sortez des sentiers battus pour un séjour en République Dominicaine pas comme les autres !

Le Pico Duarte, au centre de deux parcs nationaux

Point culminant du pays mais également des Caraïbes, le Pico Duarte domine la région de Jarabacoa du haut de ses 3 098 mètres d’altitude, entre le parc national de José Carmen Ramirez et celui d’Armando Bermudez. Pour mériter le majestueux spectacle qu’il réserve une fois arrivé au sommet, il faut compter trois jours de marche ou d’ascension à dos de mule. En chemin, la nature s’exprime sous de multiples formes : aux forêts tropicales à la végétation dense et grasse, succèdent des forêts de pins aux allures de paysages alpins. Les parcs abritent également de nombreuses espèces d’oiseaux endémiques, que l’on rencontre au détour de petits sentiers. Après un long voyage ascensionnel, la récompense est bien là : une vue panoramique sur toute la République Dominicaine.

Les 27 chutes de Damajagua

Pour découvrir les 27 chutes de Damajagua au cours de votre voyage en République Dominicaine, il vous faudra marcher, nager et sauter dans des eaux parfois profondes, vous glisser dans d’étroits passages et remonter des cascades à l’aide de cordes ou d’échelles de fortune. La découverte de ces suites de piscines naturelles et de cascades exige une bonne condition physique. Après une ascension assez difficile à travers les éléments naturels, l’excursion se termine sur une inoubliable descente au cœur des chutes d’eau.

Le lac Enriquillo

Le lac Enriquillo, au sud-ouest de la République Dominicaine près de la frontière haïtienne est une étape de votre voyage à ne pas négliger. Avec sa longueur d’environ 35 km, c’est le plus grand lac salé des Caraïbes. Sa deuxième particularité provient de sa situation à 30 mètres en dessous du niveau de la mer. Le lieu est habité par des iguanes et des crocodiles américains pouvant atteindre 2 mètres de long… À défaut de vous baigner, il vous est possible de vous promener sur les îles au centre du lac.

Posté par :

Publié le : 30 juin 2015

Vus : 1775

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *