Où voir les animaux les plus exotiques dans le monde ?

L’Alpaga, un animal exotique d’Amérique du Sud

Nombreux sont les voyageurs qui rêvent de rencontrer les animaux mythiques de la savane comme le lion, le rhinocéros, la girafe ou l’éléphant. Pourtant, la planète recèle d’animaux tout aussi fascinants et parfois bien plus exotiques. Certains sont même désormais rares car en voie de disparition. Voici un petit safari des animaux à découvrir lors d’un voyage au bout du monde.

En Australie, le Wombat à narines poilues

Dépêchez-vous, car le Wombat à narines poilues du nord, ou Wombat à nez poilu du Queensland a presque disparu. Il ne reste actuellement que 115 specimens dans une partie de la réserve du Parc National de la forêt Epping dans la région du Queensland, dans l’est de l’Australie. Ce marsupial aux airs de koala et d’ours est un herbivore qui se nourrit de quelques espèces de plantes, de graminées, de racines, de champignons et d’écorce et ne boit jamais d’eau, comme le koala. Le Wombat figure sur la liste du programme Evolutionarily Distinct & Globally Endangered (EDGE), qui étudie et protège les espèces animales les plus atypiques.

En Amérique du Nord, le Puma

Le Puma, ou Cougar est un animal plutôt difficile à observer, ce qui rend sa rencontre unique. Ce félidé solitaire très discret ressemble à un léopard sans taches et vit notamment en Amérique du Nord. On estime qu’il y a entre 10 000 et 30 000 individus dans l’ouest des Etats-Unis, en majorité dans les montagnes des Rocheuses, mais également en Floride. Le parc du Yellowstone, dans l’état du Wyoming compte environs 25 pumas.

>>> Partez à l’assaut des rocheuses en voyage aux Etats-Unis

En Amérique du Sud, l’Alpaga

Animal typique d’Amérique du sud, l’Alpaga vit majoritairement au Pérou, au Chili, en Bolivie et en Argentine. Ce mammifère domestique de la famille des camélidés, dont la laine est prisée par l’industrie du textile est pourtant considéré comme un animal de loisir avant tout. En effet, l’alpaga est jugé comme étant doux et intelligent et se montre capable de participer à des épreuves d’agilité dans le cadre de concours.

>>> Découvrez des circuits magnifiques du Pérou-Bolivie jusqu’au Chili

À Madagascar, l’Aye-Aye

L’Aye-Aye pourrait lui aussi bientôt disparaître définitivement de la surface terrestre. Classée comme « vulnérable à l’extinction » par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), cette espèce de primate lémurien vit sur l’île de Madagascar. Elle possède des incisives semblables à celles des rongeurs, des oreilles similaires à celles des chauves-souris et une queue rappelant celle des écureuils. L’Aye-Aye possède la particularité d’avoir un troisième doigt de la main très allongé dont il se sert pour déloger les larves d’insectes cachées dans les troncs d’arbre.

>>> Explorez la beauté de l’île de Madagascar située au large du Mozambique

Posté par :

Publié le : 22 mars 2016

Vus : 1219

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *