Vietnam: la fête du Têt, immersion dans la culture vietnamienne

Vietnam la fête du Tet

La fête du Têt, célébrée entre le 1er et le 7e jour de l’année lunaire (c’est-à-dire entre la dernière semaine de janvier et la troisième de février) est un événement très important au Vietnam. Il correspond au nouvel an chinois et marque la fin d’une année lunaire, et le début d’une nouvelle année. Pendant cette période, les esprits des ancêtres reviennent sur terre pour une journée…

La fête du Têt, signe annonciateur du printemps

Au Vietnam et dans tous les pays où vit la communauté vietnamienne, le Nouvel An se fête avec des fleurs et des feux d’artifice. « Fête de la première aurore », en vietnamien, le Têt marque également le retour du printemps. Le pays prévoit trois jours fériés, pendant lesquels tous les habitants se consacrent à l’événement : les bureaux affichent porte close, les transports publics sont ralentis et les hôtels complets. L’activité entière du pays semble comme arrêtée au profit de la fête du Têt, célébrée dans l’allégresse et l’exubérance.

Une immersion dans la culture vietnamienne

Les jours qui précèdent la fête du Têt, les marchés s’ornent de fleurs et les maisons de branches de pruniers aux fleurs jaunes (« Cây Mai »). Des encensoirs dans lesquels brûle du santal sont placés dans les pagodes, et des offrandes de plateaux de friandises et d’objets en papier sont confectionnées en famille pour le gardien du foyer. Appelée « adieu aux dieux lares », cette cérémonie marque le voyage de l’Esprit de la terre vers le ciel pour rapporter au Tout-Puissant Empereur de Jade ce qu’il a vu tout au long de l’année. La veille du Têt, on prépare également un « bánh chưng », un gâteau de riz gluant.

Dans la culture vietnamienne, le premier jour de la nouvelle année est déterminant, puisqu’il influence le reste de l’année : la première personne franchissant le seuil de la maison doit ainsi être vertueuse et fortunée pour garantir la prospérité et le bonheur de la famille pendant les 364 jours suivants. Aucune querelle, aucun juron ne sont tolérés, et aucune assiette ne doit être brisée !

Posté par :

Publié le : 7 janvier 2015

Vus : 1339

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *