Les plus beaux temples zen du Japon

Le Japon : Pays des temples zen

Terre de légende, l’archipel nippon recèle de nombreuses merveilles, aussi bien naturelles que créées par l’homme. Parmi celles-ci, les temples qui font rimer beauté, spiritualité et sérénité. Voici une sélection des plus beaux d’entre eux.

 

Sensō-ji à Tokyo

Sensō-ji, plus vieux temple de Tokyo

Sensō-ji : Majestueux temple zen du quartier d’Asakusa à Tokyo

Majestueux monument du quartier d’Asakusa, le Sensō-ji est le plus vieux temple de la capitale nippone. Fondé en 628, ce lieu sacré arbore une impressionnante pagode à cinq étages autour de laquelle s’articule un véritable petit village. Passé la porte du tonnerre (Kaminarimon) et son immense lanterne rouge, vous plongez en effet dans un lieu débordant de vie avec une allée commerçante et un superbe hall central. S’il n’est pas le plus calme des temples japonais, il reste l’un des édifices les plus populaires et colorés du pays.

 

Les temples anciens de Kamakura

La cité de Kamakura rassemble de nombreux temples japonais

A une heure de route de Tokyo : Les temples de la cité Kamakura

Non loin de Tokyo, la cité historique de Kamakura rassemble de nombreux temples et sanctuaires qui immergent le voyageur dans un autre univers, dominé par la nature. Hokokuji vous emmène au cœur d’une forêt de bambous, Sugimoto-dera vous fait escalader un étroit escalier de mousse et Meigetsu-in vous envoûte par ses allées pittoresques bordées d’hortensias. Le plus célèbre des temples de Kamakura est cependant Kōtoku-in, où vous pourrez voir l’un des Trois Grands Bouddhas du Japon.

 

Itsukushima à Miyajima

Le portail rouge d’Itsukushima à Miyajima

Le torii d’Itsukushima à Miyajima : un archipel sur pilotis

Un décor bien différent vous attend à l’autre bout de l’archipel. Semblant flotter sur l’eau, le grand portail rouge ou torii d’Itsukushima vous ouvre les portes d’un monde paisible et sacré, entouré de montagnes. Remontant au VIe siècle, ce sanctuaire sur pilotis classé au patrimoine de l’Unesco offre à ses visiteurs un panorama enchanteur prêtant à la rêverie. En arpentant ses pontons et sa longue galerie soutenue par des piliers vermillon, vous serez vite emporté par la magie du site.

 

Tōdai-ji à Nara

Le temple Tōdai-ji de la ville de Nara

C’est à Nara, l’ancienne capitale du Japon que se dresse le temple Tōdai-ji

Ancienne capitale réputée aujourd’hui pour ses cerfs en liberté, Nara abrite le temple le plus imposant du Japon. Se dressant à 47 mètres de hauteur et s’étalant sur une cinquantaine de mètres en longueur et en largeur, le Tōdai-ji cumule les superlatifs. Il est en effet la plus grande structure en bois du monde et possède l’une des plus gigantesques statues en bronze du Bouddha assis du pays. Face à tant de grandeur et de splendeur, le visiteur ne peut que se sentir minuscule.

 

Kyoto, la cité des temples

Kyoto abrite une multitude de temples zen

Kyoto compte plus de mille sanctuaires et temples zen japonais

S’il n’y avait toutefois qu’une seule ville à choisir pour visiter les plus beaux temples du Japon, ce serait Kyoto. Ancienne capitale impériale, elle compte des milliers de sanctuaires. Vous pourrez par exemple méditer face aux magnifiques couleurs du jardin de Daigo-ji, contempler le Pavillon d’Or se refléter dans les eaux d’un lac sur le site de Kinkaku-Ji et admirer un panorama époustouflant sur la ville de Kyoto depuis le complexe bouddhiste et shintoïste de Kiyomizu-dera.

 

Ces temples ne sont qu’un aperçu des trésors qu’offre le Japon. Partez donc vite à la découverte du pays du Soleil Levant !

 

Posté par :

Publié le : 9 mars 2017

Vus : 2981

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *