Ecosse : la route du whisky

Voyage en écosse

Au 19e siècle, on recensait 170 distilleries en Ecosse… aujourd’hui, il n’en reste plus qu’une centaine, dont seulement 90 sont encore en activité. On a coutume de diviser l’Ecosse en plusieurs secteurs de production. Petite visite de la région pour élaborer un itinéraire et planifier votre savoureux voyage en terre écossaise.

Les zones productrices de whisky écossais

Au sud, dans les Lowlands, sept ou huit distilleries fonctionnent encore de nos jours, et produisent des whiskies au malt léger.

À l’ouest, la petite contrée de Campbeltown, située sur la pointe de la presqu’île The Mull of Kintyre révélée au grand public par une chanson de Paul Mc Cartney, est elle aussi productrice de whisky avec deux distilleries, dont une élabore le Springbank.

Plus au nord, on entre dans le domaine des Highlands, une région aux paysages grandioses dessinée par d’imposantes collines chauves (« glen ») couvertes de landes et de bruyères. Plus on remonte vers le nord, plus les moutons sont nombreux et les rivières cristallines. Si vous êtes un grand amateur de whisky, il vous faut absolument passer quelques jours dans la Speyside, un lieu surnommé « triangle d’or » du whisky écossais en raison de sa forte concentration de distilleries sur si peu de superficie. 52 distilleries actives se situent dans ce berceau du whisky made in Scotland. L’eau pure de la Spey et de ses affluents (la Fiddich, l’Avon et la Livet) et les champs d’orge offrent ainsi d’excellentes conditions de fabrication de whisky. Les grandes marques telles que Glenfiddich ou Macallan ne s’y sont pas trompées en y installant leurs quartiers généraux.

 

Pour rappel : « Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

Posté par :

Publié le : 13 février 2015

Vus : 1780

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *